Seguir lluitant per evitar la mort de l’avocat Houtan Kian i de Sakineh Mohammadi Ashtiani

El diari Le Monde d’avuid dissabte 4 de setembre, inclou un article esfereïdor:

Sakineh condamnée à 99 coups de fouet supplementaires

Je viens d’apprendre par Sajjad Mohammadi Ashtiani, fils de Sakineh Mohammadi Ashtiani, Iranienne de 43 ans condamnée à la lapidation pour adultère, que sa mère venait d’être condamnée par les autorités iraniennes à 99 coups de fouet supplémentaires pour avoir propagé la « corruption et l’indécence » en raison de la publication d’une photo d’elle sans foulard dans le quotidien Times de Londres du 28 août dernier.
(…)

En septembre 2006, le dossier du meurtre de son mari a été rouvert, et l’Iranienne a été condamnée à 10 ans de prison pour « complicité de meurtre », et à la lapidation pour adultère.

Même si suite à la vague de protestation internationale, la peine de lapidation a été pour l’instant suspendue, rien n’indique que l’Iranienne ne va tout de même être lapidée ou pendue dès la fin du mois de Ramadan, le 10 septembre prochain.

_________________

Així es va quedar el post, sense haver encetat la reflexió. Se segur que em preguntava si la  vida o la mort d’aquella dona dependria o no de la resposta que la societat civil occidental o de les pressions diplomàtiques dels governs amb alguna capacitat de negociació en front del règim iranià.

Mig any després quan miro de seguir el fil de la informació del cas m’adono que

a. Wikipèdia acaba l´actualització de la informació a finals de setembre del 2010.

b. Cal mirar una web de “comunisme-ouvrier”  per trobar linformació actualitzada a  data de 3 de març 2011.

Appel à sauver la vie de l’avocat Houtan Kian et de Sakineh Mohammadi Ashtiani

Action urgente : Iran Appel à sauver la vie de l’avocat Houtan Kian et de Sakineh   Mohammadi Ashtiani 2 Mars 2011

La République Islamique d’Iran a condamné Houtan Kian, l’avocat dans l’affaire de la        lapidation de Sakineh Mohammadi Astiani, à la mort par pendaison.

Il a eu quatre condamnations à mort consécutives. Trois ont été révoquées, la quatrième a      été conformée. Des rapports crédibles reçus par le Comité International Contre la Lapidation  confirment ce fait.

*********

No sé si això és així o no, però em temo que -per poca sort per a aquestes dues persones-  són problemes ara massa petits vist el contexte de catàtrofes de magnituds ingents, tant ja patides pel Japó com les que es puguin produir en el futur proper.

Esperem que la civilització s’imposi i a Iran els seus governants evitin que es duguin a terme aquestes morts anunciades.
Em meravella que hi hagi gent que,   fora del circuit de la premsa diària, que sembla necessitar cada dia sang fresca per seguir fent negoci i oblida  sitemàticament els esdeveniments passats, per que han “perdut novetat” , sigui capaç de creure que l’acció de la gent és important i decisiva.

Així ens suggereixen que actuem, i que ho fem ara quan encara no és massa tard :

AGISSEZ MAINTENANT !

Ecrivez, appelez, faxez et envoyez des e-mails demandant la fin des exécutions et la libération immédiate et inconditionnelle de Sakineh Mohammadi Ashtiani et de son avocat Houtan Kian.

Vous pouvez contacter les ambassades de la République Islamique d’Iran, les ministères des affaires étrangères de vos pays de résidences, les députés, le système judiciaire iranien, l’ONU, l’Union Européenne et d’autres.

Vous pouvez aussi mener des actions de solidarité dans le centre d’une ville pour faire connaître cette affaire, agir par le biais de sites de réseaux sociaux et lever des banderoles “Libérez Houtan Kian et Sakineh” et “Fin immédiate des exécutions et de la lapidation” lors des actions de la Journée Internationale des Femmes.

Merci d’envoyer des copies de vos lettres, mails, actions et actes de solidarité à : iransolidaritynow@gmail.com.

Pour plus d’informations, contactez : Mina Ahadi, minaahadi@aol.com, Tel : +49 (0) 1775692413 Patty Debonitas, iransolidaritynow@gmail.com, Tel : +44 (0) 7507978745.

Voir ici des adresses auxquelles adresser des messages.

Jo em comprometo amb mi mateix a fer-ho i a enviar  una carta manifestant  la meva voluntat que s’evitin totes les penes de mort  a aquesta adrelec de més amunt,  Iran Solidarity.
De passada us convido a vosaltres a fer el mateix.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *